Comment choisir son appareil auditif ?

Suite à ma baisse d’audition j’étais, comme certainement beaucoup d’entre vous, très inquiète quant aux solutions qui pouvaient s’offrir à moi.

Je me suis aperçue avec soulagement que, pendant les dernière années, l’offre s’est considérablement améliorée : les modèles sont plus performants, plus discrets, et disposent de plus en plus d’options.

Pour vous aider parmi toutes ces informations, je vous propose ce petit guide afin de vous aider à choisir votre appareil auditif.

Je vous y décris deux grand types de prothèse parmi les plus utilisées ; leurs déclinaisons et certaines fonctionnalités qui, de par mon expérience, se sont révélées intéressantes dans leur utilisation.

Enfin, parce-que je sais que cela vous intéressera certainement, je vous ai trouvé quelques tarifs moyens pour que vous vous représentiez un ordre de grandeur.

Différents modèles auditifs selon vos besoins et vos envies

Le dispositif contour d’oreille : solide et convient à tout niveau de surdité

Quasiment tous les composants du dispositif dit contour d’oreille se situent dans un boitier qui se place, comme son nom l’indique, autour de l’oreille, c’est-à-dire juste derrière le pavillon.

Ce boitier contient les boutons de contrôle, la batterie, le micro et souvent aussi, le haut-parleur.

Le son est alors reconduit vers l’oreille via un tube en plastique.

Puisque l’appareil est plus gros que ceux que je vous présenterai par la suite, il peut être assez inesthétique si vous vous souciez de cacher votre prothèse aux autres.

Cela a cependant aussi ses avantages : plus de composants y sont stockés.

Ce type de prothèse peut donc convenir à n’importe qui, que votre perte auditive soit légère, moyenne ou profonde.

De par ces caractéristiques et sa relative solidité, je le conseillerais plus particulièrement aux enfants et aux personne âgées.

Appareil auditif contour d'oreille

Une version innovante du contour d’oreille : la prothèse mini-contour

Les appareils mini-contours sont une variante très populaire de la prothèse contour d’oreille.

Les récentes innovations ont rendu les composants électroniques plus petits, le boitier est donc plus agréable et discret à porter que le modèle classique.

Le plus souvent, ce type d’appareil propose un écouteur déporté à introduire dans le conduit auditif.

Celui-ci offre un avantage indéniable dans le sens où il ne bouche pas complètement le canal auditif, ce qui vous permet de toujours capter les sons extérieurs et ainsi ne pas ressentir la sensation désagréable d’avoir l’oreille bouchée.

Appareil auditif à écouteur déporté

Le modèle intra-auriculaire : plus esthétique mais avec ses inconvénients

Les appareils auditifs intra-auriculaires sont les plus petits et des plus populaires des appareils auditifs disponibles.

Ils sont moulés sur-mesure pour tenir de votre conduit auditif, ce qui les rend, pour certains modèles, souvent invisibles à l’observateur extérieur.

Ils diffèrent de la prothèse contour d’oreille dans la mesure où tout le dispositif se situe à l’intérieur du pavillon de l’oreille.

Je distingue 3 types d’appareils intra-auriculaires : le modèle intra-conque, intra-canal et l’intra-profond.

Intra-conque : plus simple d’utilisation, pour les pertes d’audition légères comme sévères

La prothèse auditive intra-conque épouse la conque de l’oreille.

Elle peut donc parfois être visible par un observateur de face.

Mais encore une fois, le volume a ses avantages : ce modèle corrige les pertes d’auditions légères comme les plus sévères, la durée de vie est plus longue que les modèles plus discrets.

Il est aussi plus facile à retirer ou à mettre en place.

Appareil auditif intra-conque

Cliquez ici pour faire un bilan de votre audition gratuitement

Intra-canal : entre esthétisme et confort

L’appareil auditif intra-canal se veut plus discret que le modèle intra-conque, puisque celui-ci ne remplit pas la conque.

Le son est, comme les autres modèles intra-auriculaires, naturel puisque le microphone est proche du tympan.

En revanche, la durée de vie de la batterie est plus courte que sur les modèles plus gros, et peut être plus gênant car il peut générer de la transpiration et une accumulation de cérumen.

Appareil auditif intra-canal

Intra-profond : le plus discret

Le modèle intra auriculaire intra-profond n’est généralement pas visible, et c’est là tout son intérêt, à moins qu’un observateur ne regarde directement dans votre canal auditif.

Plus esthétiques, il vous sera plus adapté si vous êtes très sensible au regard des autres, et si vous subissez une perte auditive légère, voire moyenne.

J’ai aussi relevé que ce petit modèle est aussi plus susceptible de générer du cérumen et des problèmes liés à la transpiration, de la même manière que le dispositif intra-canal.

Appareil auditif intra-profond

Les appareils auditifs et leurs fonctionnalités

Il existe une multitude de fonctionnalités qui peuvent vous toucher plus ou moins selon votre âge et vos sensibilités.

Chaque fabricant essaie en effet de se démarquer dans l’innovation en proposant toujours plus d’options.

Je vous en décris ici 3 qui, selon mon expérience, me semblent capitales ou qui, comme la dernière, offre un champ de possibilités très vaste, pour peux que vous vous intéressiez un peu, comme moi, aux objets connectés.

  • Microphone directionnel

Certains appareils auditifs ont un interrupteur ou une commande à distance pour activer un microphone directionnel qui réagit au son provenant d’une direction spécifique.

Lorsqu’il est réglé sur le réglage normal (dit omnidirectionnel), la prothèse capte les sons de façon presque égale, depuis toutes les directions.

Lorsque le microphone directionnel est activé, l’aide se concentre sur le son provenant en face de vous et réduit le son provenant de derrière.

Cela peut être particulièrement utile dans une pièce bruyante ou pour une conversation en face-à-face.

Microphone directionnel

  • Mode téléphone

J’ai souvent eu des difficultés au téléphone avec certaines prothèses auditives : quoi de plus désagréable que d’entendre un sifflement lorsque l’on rapproche le combiné de son oreille.

Votre appareil devrait savoir se faire oublier.

Certains modèles proposent pour cela une option pour désactiver le microphone à l’origine du problème : soit manuellement par un petit levier directement sur l’appareil auditif ; soit depuis une commande à distance ; ou encore soit en détectant automatiquement le signal électromagnétique de votre téléphone.

Cliquez ici pour faire un bilan de votre audition gratuitement

Téléphoner avec un appareil auditif

  • Connectivité sans fil

De plus en plus, avec l’avènement des objets connectés, les appareils auditifs sont proposés avec une option sans fil.

Cela permet par exemple de, lorsque vous actionnez un mode sur une oreille, le prendre automatiquement en compte sur la prothèse de l’autre oreille.

Aussi, pour que cela soit plus discret, certains fabricants vous proposent des prothèses munies d’une télécommande sur laquelle vous pourrez l’adapter en fonction de la situation.

Enfin, dans la continuité logique, nombre d’entre eux développent des applications complémentaires avec la prothèse auditive.

Vous éviterez grâce à celles-ci plus facilement les questions en sortant innocemment votre mobile de votre poche pour activer le microphone directionnel lorsque quelqu’un vous aborde, qu’en sortant une curieuse télécommande.

20140424lrhearinghealth06-5

De nombreuses autres possibilités s’offrent à vous, notamment en terme de programmes préenregistrés qui s’adaptent en fonction du bruit environnant.

Vous pouvez en découvrir une multitude au travers de ce témoignage d’un autre malentendant aussi connecté que moi.

Le coût d’une aide auditive et sa prise en charge

Les appareils auditifs sont pris en charge par la sécurité sociale tant qu’ils sont prescrits par un médecin, jusqu’à un certain niveau.

Cela va dépendre du type d’appareil que vous aurez choisi et de votre âge. La différence peut être couverte partiellement ou totalement par votre mutuelle, comme elle peut être de votre poche.

Je vais essayer ici de vous fournir quelques statistiques pour que vous ayez en tête certains ordres de grandeur et que vous puissiez définir un premier budget.

On a beau dire que ce genre de dispositif n’est pas donné, pourtant, je ne doute pas que vous serez aussi étonné des tarifs que je l’ai été.

Les prix moyens d’un appareil auditif

J’ai réussi à dégoter quelques chiffres grâce à ce document de l’autorité de la concurrence.

En le parcourant, j’ai été moi-même surprise du fait que le prix d’un appareil auditif d’entrée de gamme grimpait déjà à 950 € en moyenne en 2014.

Pour le haut de gamme, la moyenne atteint le double de ce prix. Comme moi, et certainement comme vous aussi, 80% des malentendants s’équipent les 2 oreilles.

La facture est donc au final plutôt salée : 3 100 € en moyenne. On pourrait s’attendre à ce que cela soit plutôt bien couvert par la sécurité sociale, au moins de la même manière que dans l’optique.

Vous verrez dans le point suivant que ce n’est malheureusement pas forcément le cas…

La prise en charge de vos prothèses par votre assurance maladie et votre mutuelle

Selon le site officiel de l’assurance maladie, les prothèses auditives sont remboursées à 60% du tarif officiel.

J’entends d’ici votre question : à combien celui-ci s’élève-t-il ? Cela dépend en fait de votre handicap, mais aussi, et surtout, de votre âge.

  • Si vous avez plus de 20 ans

Le tarif de base des appareils auditifs prescrits aux moins de 20 ans est fixé à 199,71 €.

Selon un rapport de la cour des comptes, le reste non-couvert s’élève donc en moyenne à 1 100 € par oreille. Mieux vaut alors avoir une bonne mutuelle.

  • Si vous avez moins de 20 ans

Pour les plus jeunes, le tarif de base est heureusement bien plus élevé, et dépend du type de prothèse auditive choisi.

Il peut aller de 900 à 1 400 € pour les plus chères. Ici encore, la couverture est de 60% de ce tarif.

A

Sachez aussi que les différents accessoires de votre aide auditive, tels que le microphone ou l’écouteur, sont eux aussi remboursés.

Mis à part les embouts auriculaires pour les enfants et les jeunes, les montants ne sont pas énormes, mais c’est toujours bon à prendre.

Rendez-vous sur cette page pour en consulter les détails.

Vous l’aurez compris, votre complémentaire santé va donc jouer un rôle important dans le remboursement de vos prothèses auditives.

Je vous invite à vous rapprocher de votre assureur pour en déterminer les montants. Ces derniers diffèrent beaucoup selon votre profil et surtout, évidemment, selon le coût de votre contrat.

J’ose espérer vous avoir apporter dans ce guide de précieux conseil pour vous aider à faire votre choix.

N’hésitez pas à le partager au plus grand nombre et ainsi en faire profiter d’autres personnes souffrant d’une baisse d’audition.

Je n’avais pas au début, de mon côté, su trouver tout de suite la bonne information qui m’aurait permise de choisir l’aide auditive adaptée aussi bien à mes besoins qu’à mes envies.

Aussi, j’ai mis du temps à assumer ma prothèse.

J’ai donc eu tendance à privilégier l’esthétique à l’instar du confort.

J’espère que vous pourrez apprendre de mes erreurs et faire le bon choix tout de suite, étant donné le coût que peut représenter cet appareil, si nécessaire au quotidien.

Cliquez ici pour faire un bilan de votre audition gratuitement